Accéder au contenu principal

Le détail qui a changé ma vie !

Aujourd'hui c'est le jour de l'article qui sert un peu à rien. Enfin, il sert pas trop à rien vous allez voir, mais c'est un article moins sexy que ce je peux vous proposer d'habitude.
Comme j'ai plusieurs petites choses que j'ai testé, faut bien que je vous en parle quand même. Quand je dis que c'est pas sexy, c'est que c'est plus de l'utile que du beau. Forcément après Gucci, ça peut choquer je sais.

Alors premièrement, je vais vous parler des omelettes. Vous avez faim ? Ben ça tombe bien ! Non je déconne en fait. Si vous êtes sur la fan page, vous n'êtes sûrement pas étonnés. Non, vous n'êtes pas sur un blog culinaire, et les omelettes sont en réalité une partie de la selle. Ce sont les petits panneaux de cuir accrochés aux contre-sanglons, qui viennent se poser sur la sangle pour protéger de l'usure. Mouais... J'explique trop mal là je crois... Puisqu'un dessin vaut mieux qu'un long discours je vais vous mettre un dessin une photo :



Pas terrible j'avoue. Mais en même temps, tapez "omelette selle" dans Google Images, je pense qu'il y a plus de photos de bouffe que de selle. Cela dit si vous cherchez une bonne recette de cuisine y'a de quoi faire je pense !

Et depuis tout à l'heure je blablate sur ces fameux bouts de cuir, car j'avais acheté une selle d'occasion l'an dernier, qui n'avait pas d'omelette (déjà ça c'est un peu abusé quand ça vient d'un sellier, sur le coup j'y ai pas fait attention mais quand on y pense...). Et honnêtement, c'est pas top. C'est à dire que si comme moi vous avez un cheval qui gonfle atrocement et qu'au début de la séance vous êtes sanglés aux premiers trous, si vous n'avez pas d'omelettes et bien clairement : vous sentez les sanglons à travers le quartier, dans votre mollet. Confort extrême... ou pas.

Et donc maintenant que j'ai mes petites omelettes, je me sens beaucoup mieux dans ma vie, voilà. Je pensais pas que ça ferait autant de différence mais en réalité si. Ma selle est plus confortable que jamais, et dommage pour ma bestiole, je peux mettre ma jambe correctement niark niark ! Et en plus ma selle est protégée des frottements de la sangle. Bref c'est tout bénef pour moi, tout le monde est beau, bienvenue chez les bisounours.

La suite au prochain épisode ! Non, il n'y aura pas de "deuxièmement" finalement, ce sera pour plus tard, ça se passe comme ça chez Hippique & Chic, vous ne savez jamais ce qui va vous tomber dessus les amis ! 


PS : Mes mollets remercient grandement Delgrange. 

Commentaires

  1. tout a fait daccord ! petit détailo qui change tout et galère pour en trouver ds le commerce séparément ! le mieux cest de demander au sellier sils en ont qui trainent qq part ! une idée à creuser pr les commercants : vendre ces petits bouts de cuir séparément !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La dentelle citadine s'invite sur les terrains de concours

Après vous avoir parlé d’un pantalon à presque 300 boules, aujourd’hui on respire un peu, on se détend, le banquier ne va pas se pointer chez vous avec une paire de ciseaux pour découper votre carte bleue et vous confisquer votre chéquier. Tout se passera bien. Dites-lui qu’il peut redescendre d’un étage, il sait pas ce que c’est lui, l’addiction au shopping… On devrait lui expliquer.
Bon alors, il est vrai que ce gros bâtard de soleil met un peu de temps à débarquer là… Le gars, il a cru qu’on était au mois de mars, nan? Genre je viens, mais je sais pas trop ce que je veux, donc finalement je viens pas, ou je vais peut-être tourner autour du pot pour gagner du temps... Un peu comme… Un mec ! (Oups… Pardon je m’égare !) Bon, on va pas trop éveiller les susceptibilités, parce que sinon il va jamais se pointer l’astre qui réchauffe nos coeurs (et je parle bien du soleil, pas de confusion). Ici, (à Lille - vdm) le ciel, c’est comme s’il allait neiger, sauf qu’il fait 17 degrés. Oui, 17 …

J'ai trouvé la petite parka parfaite pour l'équitation !

Je vais vous dire un truc : j’ai eu du nez. C’est pas tout le temps, mais cette fois-ci, je l’ai vraiment sentie venir. Qui ça ? Bah juste la pluie, mais je suis trop fière de moi comme vous pouvez le voir. La première pluie de septembre. Celle où on ne sait pas comment se fringuer parce qu’en même temps il fait pas si froid, mais en même temps, on prend quand même l’eau, un peu. Ouais… juste « un peu » ça veut juste dire que j’étais « trempée comme une soupe » comme dirait ma grand-mère, « jusqu’à ma petite culotte » comme je le qualifierai pour ma part et c’était véridique. On s’est pris une de ces draches avec Ponaine. Rien de mieux pour attaquer le week-end, non ? Idéale après une semaine de taf, la pluie du vendredi soir te garantie un bon petit week-end pyjama, surtout quand tu t’es lavé les cheveux le vendredi matin. Préoccupations de filles, vous comprendrez ou pas.


En général quand on a pris la pluie à cheval, on a juste envie de rentrer chez soi, de glisser dans un bain ou de…

Ponaine a testé pour vous : les Happy Crackers

Si tu crois que je vais te parler d'un vulgaire paquet de friandises pour chevaux, alors tu te trompes. J'ai jamais trop acheté de friandises pour Ponaine. Enfin, ça c'était avant. Avant que je ne découvre la facilité d'avoir un paquet de 3 kilos de friandises pour tenir le mois. Bien plus simple que de faire des bornes pour acheter 10 kilos de carottes qui finissent toujours par pourrir au fond de ton casier en laissant une odeur nauséabonde en souvenir de leur courte existence.