Accéder au contenu principal

Premier article de 2013 !

Bien le bonjour les amis ! 

Alors pour faire original, je vais commencer par vous souhaiter une très belle et heureuse année 2013. Je vais me répéter pour ceux qui suivent la fan page, mais je vous souhaite vraiment le meilleur que ce soit dans la réalisation de vos projets, votre famille, vos amis, vos amours, vos chevaux, votre travail, vos études... Et je vous souhaite vraiment d'être heureux tout au long de cette année qui commence. 


Quand à moi, ce qu'on pourrait me souhaiter, ce serait par exemple, du succès pour Hippique & Chic qui doit être je pense l'un des meilleurs aspects de 2012 (et pour beaucoup grâce à vous), un bon stage de fin d'étude, une thèse brillante, un emploi... Voilà mes préoccupations majeures pour l'année à venir, ça fait autant peur que ce n'est excitant je crois. Je pense donc qu'en 2013 ça va bouger pas mal dans tous les sens du terme.. On verra bien dans les prochains mois. 

Ensuite, je tiens à m'excuser parce que je n'ai absolument rien publié la semaine dernière. En bouclant ma mes valises (que quelqu'un m'apprenne à voyager léger svp) j'ai, je l'admets, volontairement oublié mon cher ordinateur... Alors que j'avais promis de vous écrire. Un petit break ne fait pas de mal, surtout lorsqu'on passe ses vacances en famille. Donc voilà, je me suis bien reposée, j'ai bien déconnecté, j'ai surtout fait du gras avec toute cette bonne bouffe en pagaille. Mais voilà c'est terminé, je viens de rentrer à Toulouse accueillie par mon amie la grisaille (c'est fou ce qu'il me manque déjà ce soleil)... Retour dans le droit chemin ! Et me voilà de nouveau parmi vous. 

Alors ce soir je vais vous parler de quelque chose que j'ai vu au Salon du Cheval de Paris lors de mon passage éclair dans le hall des exposants. Je pense que j'ai loupé pas mal de choses mais j'ai quand même vu ça en passant par le stand Devoucoux :



Si vous êtes des fidèles (un bon point pour vous!), vous allez me dire que vous avez déjà vu ça quelque part, peut-être ici par exemple. Mais bon c'est pas exactement la même chose et là, je peux vous dire et même vous assurer que cette prestation de personnalisation se vend et que donc vous ne vous contenterez pas de baver devant ces guêtres personnalisées, peut-être vous les offrirez-vous puisque c'est tout à fait possible de faire faire les siennes. A quel prix ? Je ne sais pas... Ma demande de renseignements a du tomber dans les oubliettes de Devoucoux, c'est fort dommage. 

Bon en tout cas, je ne sais pas ce que vous en pensez et j'ai bien envie de savoir d'ailleurs. Mais en tout cas, moi j'adore. Bon déjà j'étais totalement séduite par le look et le confort de ces protections en cuir (cf. mon précédent post) mais alors là je les aime encore plus. Franchement j'aimerais vraiment avoir des guêtres comme celles-ci avec une touche de couleur que j'aurais choisie et brodées de mes initiales ou de celle de mon cheval, et avec l’intérieur amovible en mouton, je suis conquise ! Affaire à suivre donc mais j'avoue être bien contente de savoir que ce type de personnalisation peut se faire à la demande comme c'était écrit sur le petit écriteau juste au dessus... sauf qu'il manquait une fourchette de prix. C'est pour le suspens dira-t-on !

Si un jour on me répond, je vous donnerais plus de détails. 

Commentaires

  1. Je vais au Jumping de Bordeaux en février, je demanderai avec grand plaisir le prix de ces petites merveilles qui me plaisent énormément !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai trouvé la petite parka parfaite pour l'équitation !

Je vais vous dire un truc : j’ai eu du nez. C’est pas tout le temps, mais cette fois-ci, je l’ai vraiment sentie venir. Qui ça ? Bah juste la pluie, mais je suis trop fière de moi comme vous pouvez le voir. La première pluie de septembre. Celle où on ne sait pas comment se fringuer parce qu’en même temps il fait pas si froid, mais en même temps, on prend quand même l’eau, un peu. Ouais… juste « un peu » ça veut juste dire que j’étais « trempée comme une soupe » comme dirait ma grand-mère, « jusqu’à ma petite culotte » comme je le qualifierai pour ma part et c’était véridique. On s’est pris une de ces draches avec Ponaine. Rien de mieux pour attaquer le week-end, non ? Idéale après une semaine de taf, la pluie du vendredi soir te garantie un bon petit week-end pyjama, surtout quand tu t’es lavé les cheveux le vendredi matin. Préoccupations de filles, vous comprendrez ou pas.


En général quand on a pris la pluie à cheval, on a juste envie de rentrer chez soi, de glisser dans un bain ou de…

La dentelle citadine s'invite sur les terrains de concours

Après vous avoir parlé d’un pantalon à presque 300 boules, aujourd’hui on respire un peu, on se détend, le banquier ne va pas se pointer chez vous avec une paire de ciseaux pour découper votre carte bleue et vous confisquer votre chéquier. Tout se passera bien. Dites-lui qu’il peut redescendre d’un étage, il sait pas ce que c’est lui, l’addiction au shopping… On devrait lui expliquer.
Bon alors, il est vrai que ce gros bâtard de soleil met un peu de temps à débarquer là… Le gars, il a cru qu’on était au mois de mars, nan? Genre je viens, mais je sais pas trop ce que je veux, donc finalement je viens pas, ou je vais peut-être tourner autour du pot pour gagner du temps... Un peu comme… Un mec ! (Oups… Pardon je m’égare !) Bon, on va pas trop éveiller les susceptibilités, parce que sinon il va jamais se pointer l’astre qui réchauffe nos coeurs (et je parle bien du soleil, pas de confusion). Ici, (à Lille - vdm) le ciel, c’est comme s’il allait neiger, sauf qu’il fait 17 degrés. Oui, 17 …

Luxe vs Budget : Le blouson mi-doudoune mi-maille

Dimanche soir presque d’été si on ne pensait pas à aller au bureau demain matin. Ah qu’est-ce que j’aime cette arrière saison comme un joli retour en juillet. Si seulement. Voilà pourquoi j’écris ce post. Le dimanche soir, c’est pas fait que pour déprimer. Quand on est une fille, pour vaincre les coups de blues, qu’est-ce qu’on fait ? Du shopping, mais oui ! Quelle belle invention qu’internet quand même. Plus besoin d’attendre que les magasins ouvrent leurs portes. Maintenant le shopping c’est où tu veux quand tu veux. Oui ton banquier n’est pas forcément ravi de cette révolution du siècle. Le mien non plus faut dire donc ne t’inquiète pas.
Alors certes, il fait encore beau et chaud. On peut encore passer ses soirées dehors. Comme je suis contente de louer un appart avec un balcon même si j’habite à l’autre bout de la France. L’autre bout par rapport à là où il fait chaud j’entends. Donc là je profite de cette jolie soirée pour vous écrire depuis ma terrasse et ça je peux vous dire c’e…