Accéder au contenu principal

Crash Test d'Estelle - Casque Antarès

[Témoignage et photos publiés avec l'autorisation de son auteur]

CRASH TEST Casque Antarès by Estelle

CATÉGORIE DE PRODUIT : Protection du Cavalier
DÉSIGNATION : Casque Premium Glossy
MARQUE : Antarès
PRIX : 450.00€
SELLERIE DE L'ACHAT : Chez le commercial directement venu chez moi. 
ES-TU GLOBALEMENT SATISFAITE DU PRODUIT ? Oui

Photo ©Estelle.H pour H&C

QUELS SONT LES + DU PRODUIT SELON TOI ?

Les plus ?! Passez d'une Choplin à une Antarès et vous ne trouverez que ça ! 
J'avais déjà bien cogité avant de l'acheter : je voulais une bombe qui n'ait pas un revêtement en tissu (faites un concours sous une pluie torrentielle et vous comprendrez ma douleur), marron (éliminez la moitié des casques sur le marché) et avec une forme qui aille à ma tête ovale, fine aux et traits très marqués. Ma Choplin me faisait une tête d'aubergine (oui, oui !) alors Antarès et sa forme que beaucoup qualifient de "champignon atomique" m'a plu.


Un gros plus à rajouter pour ce casque : les mousses détachables du casque et lavables en machine. Parce que oui mesdames messieurs, la Choplin est une bombe pas glop, elle emmagasine la sueur et finit par puer tel un yack, et ce malgré les trente-six milles millions de lavages. Je n'ai jamais réussi à ravoir la mienne correctement.

Niveau crash test, j'ai monté par une belle journée chaude et ensoleillée (comprenez plus de 20 degrés, je suis moi aussi détenue en Normandie comme notre chère Miss Hippique & Chic) en MANÈGE FERMÉ = pas de courants d'air, un mode sauna ambiant dans 2652 mètres carré pour être précise. Deux séances de saut. Verdict ?! Moi qui ressortais la tête trempée (bonjour le côté glamour !) je descends et j'ai les cheveux à peine humides le long des mousses qui font le contour de ma tête. Les cheveux au dessus qui avant prenaient un bain ?! Envolés, secs de chez secs.

Bref, comme je le dis si bien : Antarès essayée, Antarès adoptée ! (Choplin délaissée !)



QUELS SONT LES POINTS NÉGATIFS (S'IL Y EN A) ?
À part le prix qui m'a quand même fait réfléchir quelques mois, j'aurais tendance à dire : RAS !!!

PS : ah si j'avais oublié quelque chose de taille : vous ne pourrez plus JAMAIS repasser sur autre chose. Parole de nana pas dépensière !

Le petit mot d'H&C : Un Crash-Test bien riche ! Un grand merci Estelle pour ton avis précieux et tes commentaires nombreux et précis sur ce produit ! 


Longue vie au crash-test des lecteurs ! Si vous voulez participer, c'est par là !

A très vite!

Commentaires

  1. Entièrement d'accord avec Estelle. Pareil, passée d'une Choplin à une Antarès (pour moi, une personnalisée, tissu marron et croco marron). Rien à redire, tu ne peux juste pas t'en passer !

    RépondreSupprimer
  2. Moi qui compte acquérir cette bombe ... Ca m'en donne encore plus l'envie !!

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement entre une chopin et une antares ya pas photo mais mois qui suis passée d'une GPA à une antares je peux vous dire que si GPA n'était pas aussi cher je serais restée chez eux. Alors certes les antares sont confortables mais entre une séance en plein caniar avec la GPA ou la antares je peux vous certifier que c'est la GPA qui l'emporte ! Bien plus aerée. Il fallait vraiment 35 degrés, pas de vent, et une grosse séance pour légèrement transpirer dedans.
    Alors que ma antares, une séance bien musclée et du soleil à 25 et c'est fini.

    Bon après cela reste de très bonne bombe avev un beau look 🙂

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai trouvé la petite parka parfaite pour l'équitation !

Je vais vous dire un truc : j’ai eu du nez. C’est pas tout le temps, mais cette fois-ci, je l’ai vraiment sentie venir. Qui ça ? Bah juste la pluie, mais je suis trop fière de moi comme vous pouvez le voir. La première pluie de septembre. Celle où on ne sait pas comment se fringuer parce qu’en même temps il fait pas si froid, mais en même temps, on prend quand même l’eau, un peu. Ouais… juste « un peu » ça veut juste dire que j’étais « trempée comme une soupe » comme dirait ma grand-mère, « jusqu’à ma petite culotte » comme je le qualifierai pour ma part et c’était véridique. On s’est pris une de ces draches avec Ponaine. Rien de mieux pour attaquer le week-end, non ? Idéale après une semaine de taf, la pluie du vendredi soir te garantie un bon petit week-end pyjama, surtout quand tu t’es lavé les cheveux le vendredi matin. Préoccupations de filles, vous comprendrez ou pas.


En général quand on a pris la pluie à cheval, on a juste envie de rentrer chez soi, de glisser dans un bain ou de…

La dentelle citadine s'invite sur les terrains de concours

Après vous avoir parlé d’un pantalon à presque 300 boules, aujourd’hui on respire un peu, on se détend, le banquier ne va pas se pointer chez vous avec une paire de ciseaux pour découper votre carte bleue et vous confisquer votre chéquier. Tout se passera bien. Dites-lui qu’il peut redescendre d’un étage, il sait pas ce que c’est lui, l’addiction au shopping… On devrait lui expliquer.
Bon alors, il est vrai que ce gros bâtard de soleil met un peu de temps à débarquer là… Le gars, il a cru qu’on était au mois de mars, nan? Genre je viens, mais je sais pas trop ce que je veux, donc finalement je viens pas, ou je vais peut-être tourner autour du pot pour gagner du temps... Un peu comme… Un mec ! (Oups… Pardon je m’égare !) Bon, on va pas trop éveiller les susceptibilités, parce que sinon il va jamais se pointer l’astre qui réchauffe nos coeurs (et je parle bien du soleil, pas de confusion). Ici, (à Lille - vdm) le ciel, c’est comme s’il allait neiger, sauf qu’il fait 17 degrés. Oui, 17 …

Ponaine a testé pour vous : les Happy Crackers

Si tu crois que je vais te parler d'un vulgaire paquet de friandises pour chevaux, alors tu te trompes. J'ai jamais trop acheté de friandises pour Ponaine. Enfin, ça c'était avant. Avant que je ne découvre la facilité d'avoir un paquet de 3 kilos de friandises pour tenir le mois. Bien plus simple que de faire des bornes pour acheter 10 kilos de carottes qui finissent toujours par pourrir au fond de ton casier en laissant une odeur nauséabonde en souvenir de leur courte existence.