Rechercher dans ce blog

jeudi 27 mars 2014

L'attaque fatale du Jin Stirrup

Parce que quand même... J'ai mal là et ça m'énerve un peu. Je me suis dis qu'il fallait que je pousse ce cri intérieur, d'abord pour moi, mon soulagement personnel tout ça... puis pour tous les cavaliers qui se sont un jour retrouvés dans mon cas, genre la fille c'est la Voix du Peuple t'sais. C'est pas la première fois que ça m'arrive, mais je ne sais pas pourquoi, aujourd'hui, c'était la fois de trop. Peut-être parce que cette fois les séquelles sont plus importantes, ouais, ma cheville elle est pas bleue les gars, elle est genre violette, c'est moche... 

Oui parce que comme je le disais sur la page facebook Hippique & Chic, je me suis pris un coup de Jin Stirrup, ces étriers en alu hors de prix, dans la malléole, vous savez, l'endroit de la cheville qui fait bien mal quand on tape dessus... et je me suis dis :" M***e ! Quand même on paye ces trucs un bras et demi, et en plus on se fait attaquer !" Presque de quoi me convaincre de repasser à mes Compositi Reflex, qui eux sont plus légers et qui sont en plastique et non en métal. Surtout que maintenant, ils existent en couleurs ! Alors certes, j'ai bien plus d'équilibre et de fixité avec les Jin Stirrup, mais si c'est pour finir boiteuse à chaque fois que je déchausse... Oui je déchausse parfois volontairement, genre quand Ponaine fait mine de pas sentir que je lui enfonce mon mollet dans le bide par exemple. Oui parce que Ponaine est parfois rebelle aussi, les caprices de star vous savez sûrement ce que c'est..! Tout ça à cause d'une brouette mangeuse de poneys... N'importe quoi elle aussi par moment. Donc en plus, le Jin Stirrup est fourbe, il vient te faire mal quand tu es en position de faiblesse, puisque logiquement, si tu as déchaussé, c'est que tu rencontres une complication.





Tout ça pour dire qu'on est tous masos, désolée de vous l'apprendre, on se ruine pur acheter des trucs qui nous font des bobos. Y'a pas comme un problème ? Alors qu'est-ce qu'on fait ? 

A. on finit tous comme des éclopés, mais fauchés en plus
B. on ne déchausse plus, donc par conséquent :
  1. on monte parfaitement
  2. on a cheval parfaitement sage, ce qui implique que :
  3.  on se fait bien ch*** du coup, non ? 
C. on arrête de se ruiner et on achète des étriers en plastique à 30€ mais on est moins bien
D. on monte tous à cru, mais du coup on tombe et là c'est pas éclopé qu'on finit mais handicapé clairement. (Oui j'ai de très mauvais souvenirs de la monte à cru en ce qui me concerne, j'y ai perdu un coude notamment)

Non je n'ai pas pris un coup d'étrier sur la tête (pourtant...) je suis juste trop véner (vas-y la meuf elle parle comme une rebelle de la société) contre mes étriers, c'était histoire qu'ils soient au courant. Vais-je leur rester fidèle ? 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 20 mars 2014

Sellerie de Rêve #5

Encore une sellerie qui fait la taille de mon appart'...



La salle de soin est démente aussi !


Et la petite vue sur l'écurie qui va bien #bave (pour le papier peint on repassera hein..!)



Un peu de bonne humeur en ce premier jour de printemps !



A très vite !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 mars 2014

Campagne Animo Italia "ONE"

Même si je ne suis pas toujours très fan de ce que peut proposer la marque italienne, je sais reconnaître quand les choses sont réussies. Afin de proposer une campagne à l'image de son succès pour fêter ses dix ans d'expérience dans le textile cavalier, Animo Italia s'est offert la présence de quelques gros bonnets de l'équitation sur son très joli catalogue. Et je dois dire que c'est intelligent, qui mieux que des cavaliers pour présenter du textile cavalier ? L'occasion pour nous de découvrir ces cavaliers que nous connaissons bien dans des situations hors du commun puisque comme toujours Animo ne s'est pas privé de détourner l'image habituelle que nous avons du couple cheval/cavalier, et c'est tant mieux ! Les clichés sont, je trouve, absolument sublimes. Dommage, je n'ai pas réussi à avoir meilleure qualité, mais vous pourrez quand même apprécier l'originalité et la finesse du travail. Pour ma part je dis Bravo. 

Saurez-vous reconnaitre Adelinde Cornelissen, Bertram Allen, Cameron Hanley, Christian Ahlmann, Clarissa Crotta, Emily King, Kevin Staut, Marc Houtzager, Michael Jung, Michael Whitaker, Pius Schwizer ou encore Santi Sierra Camps ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posts les plus consultés