Accéder au contenu principal

I'm Back !

Amis du soir, bonsoir ! / Amis du jour, bonjour ! Tout dépend de quand vous lirez ce billet bien sûr.

Comme ça fait longtemps... Trop longtemps je dirais. Mais voilà il s'est passé à peu près un milliard de choses en l'espace de 3 ou 4 mois, et j'exagère à peine. Juste deux déménagements, un nouveau job de folie, what else ?! 

Donc voilà, après avoir retrouvé mon cher Sud natal, j'ai du à nouveau m'en séparer. Mais pas à n'importe quel prix je vous rassure. Pour ceux qui ne le savent pas, après la Normandie & les JEM, me voilà fraîchement embauchée chez Fouganza, dans le Nord, le vrai de vrai cette fois-ci, celui où les gens ont un accent bizarre et où il fait aux alentours de -1000°C au meilleur de la journée. Qu'importe, l'expérience vaut carrément le coup de se peler le c** bien comme il faut ! Je vais pas vous mentir, j'ai quand même super froid ici, mais il parait qu'on s'y fait ! Ponaine aussi a intérêt de s'y faire parce qu'à ce rythme-là, on va la tondre tous les quinze jours je pense... Et c'est ainsi que ma vie professionnelle suit son cours au milieu de la Com' et des poneys. Je suis une meuf à plaindre, c'est clair !

Voilà voilà, nouveau départ, nouvelle vie, 5ème édition ! Pourvu que ça dure. 

Pour reprendre tranquilou après ces longs mois d'absence, je vous emmène visiter une sellerie de rêve ; celle d'un cavalier de renom, qui n'est autre que Kent Farrington, soit le n°1 mondial. 

Les images proviennent du blog de Noelle Floyd, que je vous conseille vivement de visiter si vous suivez l'actu du jumping et que vous appréciez les belles images.

Allez c'est parti. Alors d'après vous, à quoi peut bien ressembler la sellerie de ce champion ? 

Et bien voilà :


Avant toute chose, buvons un peu de champagne devant la carrière. Désolée mais ce salon de jardin il appelle à boire du champagne non ? L'effet Rolex sand doute !


Ensuite nous irons vérifier qu'un brin de paille ne traîne pas dans l'allée, ça ferait désordre !


Ensuite nous ferons l'inventaire des mors, et on les rangera par modèle, par ordre croissant de taille et par matière.


Nous chercherons quels titres il manque à ce "petit" palmarès.


Nous vérifierons que les sponsors sont bien mis en évidence ! Je crois que ça fait le job, non ? 


Puis on ira dire bonjour à Voyeur, quand même !

Allez, à très vite ! 

Commentaires

  1. Cool ! De nouveaux articles en prévision? :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai trouvé la petite parka parfaite pour l'équitation !

Je vais vous dire un truc : j’ai eu du nez. C’est pas tout le temps, mais cette fois-ci, je l’ai vraiment sentie venir. Qui ça ? Bah juste la pluie, mais je suis trop fière de moi comme vous pouvez le voir. La première pluie de septembre. Celle où on ne sait pas comment se fringuer parce qu’en même temps il fait pas si froid, mais en même temps, on prend quand même l’eau, un peu. Ouais… juste « un peu » ça veut juste dire que j’étais « trempée comme une soupe » comme dirait ma grand-mère, « jusqu’à ma petite culotte » comme je le qualifierai pour ma part et c’était véridique. On s’est pris une de ces draches avec Ponaine. Rien de mieux pour attaquer le week-end, non ? Idéale après une semaine de taf, la pluie du vendredi soir te garantie un bon petit week-end pyjama, surtout quand tu t’es lavé les cheveux le vendredi matin. Préoccupations de filles, vous comprendrez ou pas.


En général quand on a pris la pluie à cheval, on a juste envie de rentrer chez soi, de glisser dans un bain ou de…

La dentelle citadine s'invite sur les terrains de concours

Après vous avoir parlé d’un pantalon à presque 300 boules, aujourd’hui on respire un peu, on se détend, le banquier ne va pas se pointer chez vous avec une paire de ciseaux pour découper votre carte bleue et vous confisquer votre chéquier. Tout se passera bien. Dites-lui qu’il peut redescendre d’un étage, il sait pas ce que c’est lui, l’addiction au shopping… On devrait lui expliquer.
Bon alors, il est vrai que ce gros bâtard de soleil met un peu de temps à débarquer là… Le gars, il a cru qu’on était au mois de mars, nan? Genre je viens, mais je sais pas trop ce que je veux, donc finalement je viens pas, ou je vais peut-être tourner autour du pot pour gagner du temps... Un peu comme… Un mec ! (Oups… Pardon je m’égare !) Bon, on va pas trop éveiller les susceptibilités, parce que sinon il va jamais se pointer l’astre qui réchauffe nos coeurs (et je parle bien du soleil, pas de confusion). Ici, (à Lille - vdm) le ciel, c’est comme s’il allait neiger, sauf qu’il fait 17 degrés. Oui, 17 …

Ponaine a testé pour vous : les Happy Crackers

Si tu crois que je vais te parler d'un vulgaire paquet de friandises pour chevaux, alors tu te trompes. J'ai jamais trop acheté de friandises pour Ponaine. Enfin, ça c'était avant. Avant que je ne découvre la facilité d'avoir un paquet de 3 kilos de friandises pour tenir le mois. Bien plus simple que de faire des bornes pour acheter 10 kilos de carottes qui finissent toujours par pourrir au fond de ton casier en laissant une odeur nauséabonde en souvenir de leur courte existence.