Accéder au contenu principal

Bridon Freedom de Stubben

Bien le bonsoir/bonjour !


J'espère que vous allez tous bien en cette belle journée de Juillet. Faut pas croire que c'est l'été tous les jours ici, ah non... Pas grave j'ai envie de te dire quand tu passes ta journée au bureau. Et ouais, c'est l'avantage de pas être en vacances... Ou l'art de l'auto-conviction :) [en fait j'avais écrit cet article avant de partir en petites vacances, mais pensée pour ceux qui n'y sont pas encore].

Enfin bref, je profite que Ponaine soit, elle, en vacances en train de se gaver d'herbe, pour prendre un peu de temps et écrire. Loin de moi l'idée de laisser tomber ce blog tu le sais, vraiment très très très loin. C'est juste que j'ai rarement envie de me remettre devant l'écran en rentrant du boulot, vous comprendrez j'en suis sûre :) Sauf que ce soir, pas de Ponaine à monter, et il fait trop froid pour l'apéro (ça y'est tu connais maintenant mes penchants alcooliques...)

Aujourd'hui je vous fais un article qui m'a été réclamé par plusieurs personnes, autant dire que je suis méga flattée, moi petite cavalière lambda. Je vais vous parler du bridon Stubben, le modèle Freedom et ses lignes particulières. Avec son look visionnaire, vous vous en doutez, il m'a de suite plu ! J'aime quand on casse les codes. Si tu ne vois pas de quoi je parle, voilà la bête : 


Plutôt original, non ? Il est vrai que depuis quelques années, la tendance est à l'ergonomie. On avait notamment vu l'arrivée des bridons à têtière décalée / déportée (ou ce que tu voudras) comme chez Dy'on par exemple. Concept plutôt pas mal, sauf que ça fait une tête bizarre à ton cheval. Donc certes c'est pour son bien être mais quand même il a une tête étrange avec son bridon quoi, avec le Stubben ça va... Je reste un peu nunuche sur ça mais j'aime bien quand mon cheval est beau. Bon Ponaine est magnifique de nature donc évidemment, ça aurait seulement un petit peu amoindrit sa beauté mais quand même. Déjà qu'elle est naine, autant qu'elle reste belle :) 

Revenons à notre bridon Stubben. Je vous explique un peu le concept. Le premier truc qui vous saute aux yeux... Enfin non, je peux même pas dire ça car tout saute aux yeux tellement c'est peu ordinaire... Bref, donc en gros, ce filet a pour vocation de respecter la biomécanique du cheval, pour faire simple : tout ce qui va toucher aux mouvements du cheval. Donc logiquement, ce bridon "Freedom" va comme son nom l'indique, libérer les mouvement du cheval de toute gêne. J'aurai tendance à dire "limiter" car rien que le fait de porter un bridon doit sûrement générer quelques gênes. 

Premier truc : la tétière. Légèrement décalée vers l'arrière, je la trouve vraiment pas mal. Bien large pour limiter et répartir la pression, et surtout bien paddée pour le confort. En même temps, vous avez sûrement remarqué la découpe un peu spéciale au niveau des oreilles. On l'a déjà vue sur quelques modèles mais pas poussée à ce point là. Le but est de ne pas gêner le mouvement des oreilles qui contiennent chacune 8 muscles. Donc en tout ça fait 16 muscles pour des petites oreilles poilues (bravo je sais bien compter!) qui ne cessent de s'activer.


Ensuite, quand on regarde de plus près, on se rend compte que la tétière est en fait en deux parties. Deux petits coussins en fait et on remarque qu'il y a un "trou" au niveau des cervicales, pour éviter toute pression sur cette zone ultra sensible. Je trouve ça énorme ! Après faut voir s'il y a une vraie différence mais le fait de complètement libérer les cervicales c'est vraiment pas mal dans le concept. C'est un sujet que je connais un peu étant "obligée" de mettre un gros pad de tétière à Ponaine. Les effets sont saisissants. 





Venons en aux montants du mors, qui sont eux aussi déportés. Le système est vraiment bien pensé. A la base c'est pour préserver le champs de vision du cheval (si tu mets des œillères, ce filet n'est pas pour toi!) parce que c'est vrai qu'en général au niveau des yeux on a toutes les boucles de réglage. D'une, ça gène le champs de vision certes, mais de deux, il n'est pas rare que ces montants se retrouvent un peu trop près des yeux à mon goût ! 

Visiblement on peut orienter les montants un peu plus vers l'avant ou vers l'arrière puisque le point de fixation (rond bleu) permet de faire une rotation. Au passage le fait que les montants soient tous rassemblés permet aussi un meilleur placement de la sous gorge qui souvent vient gêner les ganaches lorsqu'elle est trop serrée. Je pense que là on a pas le problème. Sinon tu fais comme moi tu la serres pas et avec un pad de têtière quand tu prends des refus ton filet passe au dessus des oreilles et se barre c'est génial... Oui ça sent le vécu. A cheval sans filet au milieu du paddock t'as jamais testé, toi?


Dernier point je pense, la muserolle. Parce qu'en général on aime bien qu'elle soit bien doublée, sauf qu'on pense moins souvent à l'auge. A moins d'avoir une muserolle pull back (à retour) qui est équipée d'un pad, c'est rare d'avoir cette configuration sur une muserolle française ou combinée. Du coup ici on a un sacré coussin qui renforce le confort car il y a tout plein de petits nerfs situés à cet endroit de la tête, et très peu voire pas du tout en fait, de gras. Donc quand tu viens serrer ta muserolle, ton cheval il n'aime pas trop, logique. Mais on y pense jamais assez !


Pour les petits détails, j'avais remarqué qu'il y avait des trous au niveau des montants et de la tétière, en fait ce sont des aérations ! Un peu gagdget mais bon, ça va bien avec l'idée du filet et puis côté look ça donne un petit coté sport que j'aime bien. 

En bref, j'aime bien ce bridon et son concept. Est-ce que j'y mettrai 350,00€ ? Pas dit... A voir. Bon en tout cas il y a un vrai effort de la part de Stubben car le bridon existe en 2 tailles, 2 couleurs, avec ou sans strass. Et je trouve ça bien car souvent sur le matos un peu spécifiques on n'a rarement beaucoup de choix, genre tu as un cuir noir taille cheval et basta tu te débrouilles. Bon là le seul truc qui m'inquiète c'est la capacité de réglage. Genre moi si je prends un cob en me disant que ça va sur Ponaine si je règle au plus petit, c'est pas dit que ça aille. On a quand même moins de marge que sur un bridon classique. D'un autre côté c'est un peu ce qui allège le bridon en lui même donc...

Enfin voilà. Plutôt une belle idée, j'espère que l'équitation va continuer d'aller dans ce sens et de proposer des équipements tout aussi modernes. Notre sport évolue et j'aime ça !

Voilà voilà à très vite ! N'hésitez pas à donner votre avis en attendant le prochain article. 

Commentaires

  1. Super ce bridon ! Ça à l'air vraiment chouette. Personnellement j'ai le Dy'on, que j'aime bien, mais je suis pas du tout convaincue par le système de sous-gorge/muserolle qu'il faut serrer un peu trop à mon goût pour que le tout tienne en place.
    En revanche, mettre en avant le côté "libre et sans aucune gêne" de ce bridon et le serrer à mort sur les photos commerciales (je parle surtout de la 4ème) c'est un peu contre-productif et pas vendeur du tout.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ! mais il n'est pas sans rappeler celui de horseware le multibridle sorti il y a plus de 5ans !

    RépondreSupprimer
  3. C'est sympa qu'il soit disponible en deux coloris (et avec des strass en plus !), parce que ce qui m'a marqué en premier c'est surtout le design ;) Merci d'avoir partagé des photos du bridon porté, ça donne une belle idée de l'allure générale !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai trouvé la petite parka parfaite pour l'équitation !

Je vais vous dire un truc : j’ai eu du nez. C’est pas tout le temps, mais cette fois-ci, je l’ai vraiment sentie venir. Qui ça ? Bah juste la pluie, mais je suis trop fière de moi comme vous pouvez le voir. La première pluie de septembre. Celle où on ne sait pas comment se fringuer parce qu’en même temps il fait pas si froid, mais en même temps, on prend quand même l’eau, un peu. Ouais… juste « un peu » ça veut juste dire que j’étais « trempée comme une soupe » comme dirait ma grand-mère, « jusqu’à ma petite culotte » comme je le qualifierai pour ma part et c’était véridique. On s’est pris une de ces draches avec Ponaine. Rien de mieux pour attaquer le week-end, non ? Idéale après une semaine de taf, la pluie du vendredi soir te garantie un bon petit week-end pyjama, surtout quand tu t’es lavé les cheveux le vendredi matin. Préoccupations de filles, vous comprendrez ou pas.


En général quand on a pris la pluie à cheval, on a juste envie de rentrer chez soi, de glisser dans un bain ou de…

La dentelle citadine s'invite sur les terrains de concours

Après vous avoir parlé d’un pantalon à presque 300 boules, aujourd’hui on respire un peu, on se détend, le banquier ne va pas se pointer chez vous avec une paire de ciseaux pour découper votre carte bleue et vous confisquer votre chéquier. Tout se passera bien. Dites-lui qu’il peut redescendre d’un étage, il sait pas ce que c’est lui, l’addiction au shopping… On devrait lui expliquer.
Bon alors, il est vrai que ce gros bâtard de soleil met un peu de temps à débarquer là… Le gars, il a cru qu’on était au mois de mars, nan? Genre je viens, mais je sais pas trop ce que je veux, donc finalement je viens pas, ou je vais peut-être tourner autour du pot pour gagner du temps... Un peu comme… Un mec ! (Oups… Pardon je m’égare !) Bon, on va pas trop éveiller les susceptibilités, parce que sinon il va jamais se pointer l’astre qui réchauffe nos coeurs (et je parle bien du soleil, pas de confusion). Ici, (à Lille - vdm) le ciel, c’est comme s’il allait neiger, sauf qu’il fait 17 degrés. Oui, 17 …

Luxe vs Budget : Le blouson mi-doudoune mi-maille

Dimanche soir presque d’été si on ne pensait pas à aller au bureau demain matin. Ah qu’est-ce que j’aime cette arrière saison comme un joli retour en juillet. Si seulement. Voilà pourquoi j’écris ce post. Le dimanche soir, c’est pas fait que pour déprimer. Quand on est une fille, pour vaincre les coups de blues, qu’est-ce qu’on fait ? Du shopping, mais oui ! Quelle belle invention qu’internet quand même. Plus besoin d’attendre que les magasins ouvrent leurs portes. Maintenant le shopping c’est où tu veux quand tu veux. Oui ton banquier n’est pas forcément ravi de cette révolution du siècle. Le mien non plus faut dire donc ne t’inquiète pas.
Alors certes, il fait encore beau et chaud. On peut encore passer ses soirées dehors. Comme je suis contente de louer un appart avec un balcon même si j’habite à l’autre bout de la France. L’autre bout par rapport à là où il fait chaud j’entends. Donc là je profite de cette jolie soirée pour vous écrire depuis ma terrasse et ça je peux vous dire c’e…