Accéder au contenu principal

le Balios d'Equisense ou l'équitation connectée !

Hello les copains, 

J'espère que vous allez tous bien en ce week-end automnal presque hivernal. Du coup je suis passée en mode loutre de canapé avec tout ce froid dehors. Ça me donne plus de temps pour vous écrire, et c'est tant mieux ! D'ailleurs, il faut absolument que je vous parle de quelque chose avant que ça ne fasse complètement le tour du web, parce que c'est ce qui va se passer à mon avis. Un truc de malade je vous dis...


Si un(e) geek sommeille en toi même profondément, ou si les objets connectés ça te parle, alors reste bien assis sur ta chaise, parce que je vais ce que je vais te présenter va te plaire : le BALIOS, premier objet connecté pour les chevaux. Y'a pas de raison qu'on ai tous nos petits bracelets et autres outils de santé connectée et que nos chevaux n'en profitent pas. C'est même encore plus intéressant ici parce que tout cavalier s'est déjà dit, "ah s'il pouvait parler..." Et oui, les animaux ne sont pas encore dotés de la parole à proprement parler (c'est le cas de le dire... quel humour!) voilà qui pourra nous aider. 

Le Balios est le premier bébé de la start up française Equisense, membre du pôle Hippolia. Ce capteur est destiné au travail du cheval, pour bien analyser vos séances et la manière dont vous travaillez votre monture. Il s'allume tout seul au début de votre séance et tout au long du travail il récupère des données telles que l'intensité du travail demandé, la qualité de la locomotion, le temps passé à chaque allure, à chaque main...



Au fil des séances, cela permet de voir la progression et l'état de forme de votre cheval. C'est assez utile notamment pour le suivi vétérinaire ou encore le suivi de votre entraîneur. Selon moi c'est encore plus intéressant pour les cavaliers qui montent seuls et j'en fait partie. On ne se rend pas toujours compte que l'on travaille plus à une main ou une allure qu'à une autre, on ne réalise pas toujours que le cheval n'est pas carré si l'irrégularité est légère.

Mais alors ce capteur, il se met où? Et bien il se met sur la sangle, et il se connecte en bluetooth sur une application smartphone. Dès qu'il détecte une dissymétrie de la locomotion le capteur emet une alerte. 



La Balios permet également une analyse très poussée notamment sur les parcours d'obstacle. Vous aurez alors accès à des données telles que la vitesse, l'amplitude, les tracés de vos parcours et les trajectoires des sauts.



En bref, je trouve l'idée vraiment excellente. C'est moderne, intelligent, la technologie au service du cheval et du cavalier, j'ai envie de dire : "enfin!" et j'ai aussi très hâte de voir à quoi ça ressemble.

Le projet est en cours de finalisation, le Balios sera dévoilé au grand public au cours de l'automne via une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Cela vous permettra de bénéficier d'un tarif très avantageux tout en soutenant ce super projet.



Vous pouvez également devenir ambassadeur Equisense et gagner de nombreux cadeaux dont le fameux Balios si vous faites bien parler de lui ! Il existe également un groupe sur Facebook où il est possible d'échanger sur le produit.

Si tu es curieux, sache qu'Equisense sera présent à Equita'Lyon au Village des Start-Up Hippolia. Vous pourrez y découvrir un tas d'innovations et voter pour celle qui vous aura le plus séduit(e).

Voilà voilà maintenant il faut s'armer de patience ! A très vite !

Plus d'infos : www.equisense.com

Commentaires

  1. Cette appli a l'air géniale j'ai hâte de la tester ! J'en parlerai à mes collègues du centre équestre( http://www.chateau-hem.fr/centre-equestre-nord.php), ils vont adorer !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai trouvé la petite parka parfaite pour l'équitation !

Je vais vous dire un truc : j’ai eu du nez. C’est pas tout le temps, mais cette fois-ci, je l’ai vraiment sentie venir. Qui ça ? Bah juste la pluie, mais je suis trop fière de moi comme vous pouvez le voir. La première pluie de septembre. Celle où on ne sait pas comment se fringuer parce qu’en même temps il fait pas si froid, mais en même temps, on prend quand même l’eau, un peu. Ouais… juste « un peu » ça veut juste dire que j’étais « trempée comme une soupe » comme dirait ma grand-mère, « jusqu’à ma petite culotte » comme je le qualifierai pour ma part et c’était véridique. On s’est pris une de ces draches avec Ponaine. Rien de mieux pour attaquer le week-end, non ? Idéale après une semaine de taf, la pluie du vendredi soir te garantie un bon petit week-end pyjama, surtout quand tu t’es lavé les cheveux le vendredi matin. Préoccupations de filles, vous comprendrez ou pas.


En général quand on a pris la pluie à cheval, on a juste envie de rentrer chez soi, de glisser dans un bain ou de…

La dentelle citadine s'invite sur les terrains de concours

Après vous avoir parlé d’un pantalon à presque 300 boules, aujourd’hui on respire un peu, on se détend, le banquier ne va pas se pointer chez vous avec une paire de ciseaux pour découper votre carte bleue et vous confisquer votre chéquier. Tout se passera bien. Dites-lui qu’il peut redescendre d’un étage, il sait pas ce que c’est lui, l’addiction au shopping… On devrait lui expliquer.
Bon alors, il est vrai que ce gros bâtard de soleil met un peu de temps à débarquer là… Le gars, il a cru qu’on était au mois de mars, nan? Genre je viens, mais je sais pas trop ce que je veux, donc finalement je viens pas, ou je vais peut-être tourner autour du pot pour gagner du temps... Un peu comme… Un mec ! (Oups… Pardon je m’égare !) Bon, on va pas trop éveiller les susceptibilités, parce que sinon il va jamais se pointer l’astre qui réchauffe nos coeurs (et je parle bien du soleil, pas de confusion). Ici, (à Lille - vdm) le ciel, c’est comme s’il allait neiger, sauf qu’il fait 17 degrés. Oui, 17 …

Luxe vs Budget : Le blouson mi-doudoune mi-maille

Dimanche soir presque d’été si on ne pensait pas à aller au bureau demain matin. Ah qu’est-ce que j’aime cette arrière saison comme un joli retour en juillet. Si seulement. Voilà pourquoi j’écris ce post. Le dimanche soir, c’est pas fait que pour déprimer. Quand on est une fille, pour vaincre les coups de blues, qu’est-ce qu’on fait ? Du shopping, mais oui ! Quelle belle invention qu’internet quand même. Plus besoin d’attendre que les magasins ouvrent leurs portes. Maintenant le shopping c’est où tu veux quand tu veux. Oui ton banquier n’est pas forcément ravi de cette révolution du siècle. Le mien non plus faut dire donc ne t’inquiète pas.
Alors certes, il fait encore beau et chaud. On peut encore passer ses soirées dehors. Comme je suis contente de louer un appart avec un balcon même si j’habite à l’autre bout de la France. L’autre bout par rapport à là où il fait chaud j’entends. Donc là je profite de cette jolie soirée pour vous écrire depuis ma terrasse et ça je peux vous dire c’e…