Accéder au contenu principal

Le couvre rein malin de GEM

Amis du soir, bonsoir !

Me voilà rentrée du Salon du Cheval de Paris depuis quelques jours, des étoiles pleins les yeux. Ou plutôt, des produits plein la tête ! J'ai pourtant été extrêmement raisonnable avec mon compte en banque, Noël oblige. Non, je n'ai toujours pas commencé à faire mes cadeaux. Angoissée ? Un poil. Mais je pense définitivement que jamais je ne parviendrai à les faire en avance. Vous vous sentez moins seul(e) maintenant je suis sûre ! Plus on de galériens, plus on rit ! C'est pas ça ?

Enfin bref, tout ça pour dire que j'ai maintenant beaucoup de choses à écrire avec cette petite virée parisienne où j'ai retrouvé beaucoup de monde. Je crois que ça m'avait vraiment manqué les salons. Je n'y avait pas remis les pieds depuis la fin de mon contrat aux JEM 2014. Du coup je suis boostée, remontée à bloc comme on dit ! 

Pour entamer cette longue liste d'articles à écrire, je vais vous parler d'un produit très malin. Par malin j'entends bien pensé, pratique, utile... Un de ces produits pensé par des cavaliers, pour des cavaliers vous voyez le genre ? Le genre où quand tu le vois, tu te dis : "mais pourquoi est-ce que personne n'y a pensé avant ?!" C'est là tout l'art de se sentir bête et émerveillé en même temps. Bon j'avoue avec moi c'est facile, je suis trop émotive.

source : Facebook/GEMequitation
Si vous suivez un peu l'actu de la marque GEM, je pense que vous savez de quoi je veux parler. Si vous savez lire le titre de l'article aussi. Malin ! C'est donc bien d'un couvre rein dont je vais vous parler. Le voilà en image : 

source : Facebook/GEMequitation

Pour la petite histoire, il m'a d'abord attirée car je cherchais un couvre-rein de dressage ou pour selle mono-quartier. Cela permet de ne pas passer le couvre rein sous l'étrivière car ça me gêne beaucoup trop au niveau de mon contact avec la jambe. C'est là où tu rends compte que tu es beaucoup trop habitué(e) au grip sur l'intérieur de ta botte parce que ta jambe passe en mode essuie-glace. Grand moment de solitude en somme. Et puis en plus, le couvre rein classique, devant la selle ça se met jamais bien, sauf sur les photos des catalogues. En vrai tu te retrouve toujours avec l'attache trop mal mise, du coup t'as le bout de tes manches qui s'accroche dans le velcro et en plus ça te fait un gros "truc" (désolée jai pas trouvé mieux comme qualificatif) devant ta selle. En un mot : RELOU, quoi.

source : Facebook/GEMequitation

Puis au final en parlant avec Barbara, l'une des créatrices de la marque, elle m'a fait remarqué qu'en fait ça ne sert à rien d'avoir du tissu devant. Et là, re moment de solitude : oui c'est clair, ça sert à rien ( à part te faire ch*** quand t'as une selle monoquartier). Et c'est là où tu te dis : "mais pourquoi les couvre reins sont pas tous comme ça ?!" Révolution dans ma tête.

Et ensuite le système d'attache : les aimants. Donc là vous allez vous dire que c'est gadget, mais pour ma part je ne trouve pas. Parce que déjà d'une, les scratchs ça s'accroche partout, et de deux ça fait du bruit. Ceux qui montent des chevaux tarés comprendront. Parce que les scratchs parfois ça mange les poneys je vous aurais prévenus. 

source : Facebook/GEMequitation




Donc déjà tout ça est beaucoup plus pratique, mais en plus si on tient compte de la coupe et de l'attache, je trouve que c'est beaucoup plus simple et surtout plus safe à enlever. Et là aussi, ceux qui montent des chevaux qui n'ont pas la lumière à tous les étages dans leur petit cerveau comprendront. Perso, Ponaine a peur une fois sur dix quand je lui enlève le couvre-rein à cheval, emais je vous jure quand ça arrive... je prie. Je prie et je maudits ce couvre rein trop galère à enlever, parce qu'il faut soulever le quartier ou les étriers... On va pas se mentir, c'est quand même bien la m***** cette histoire ! Je suis sûre que ça peut provoquer des chutes graves, et accessoirement c'est aussi une chute bête. Imagine le truc, tu t'es pété trois côtes et la clavicule : "Oh t'as du faire une sacré chute !" "Oh bah j'ai juste enlevé mon couvre rein". Grande classe.


source : Facebook/GEMequitation

Alors voilà, GEM s'est dit qu'il fallait faciliter le quotidien. Merci pour ça ! Certes ce ne sont pas les premiers couvre-rein du genre au niveau coupe, mais avec les aimants je crois bien que si. Et parce qu'en plus de ça ce couvre-rein est très joli, personnalisable et sur mesure si besoin, il fallait que j'en parle, tout simplement ;)



Commentaires

  1. Wahhou j'ai flashé dessus ! Mais où on peut le trouver ? Sur leur site il n'y est pas :(

    RépondreSupprimer
  2. Mince alors, ça donne méga envie ça !

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant ce couvre-rein! Ça change des autres modèles qui glissent facilement. L’intérieur est en polaire, l’extérieur en tissu imperméable, parfait pour les chevaux !

    RépondreSupprimer
  4. Je me sens moins seule avec le gros "truc" sur le devant de la selle... J'ai toujours pensé que j'étais juste pas douée, merci pour ce soulagement, haha !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai trouvé la petite parka parfaite pour l'équitation !

Je vais vous dire un truc : j’ai eu du nez. C’est pas tout le temps, mais cette fois-ci, je l’ai vraiment sentie venir. Qui ça ? Bah juste la pluie, mais je suis trop fière de moi comme vous pouvez le voir. La première pluie de septembre. Celle où on ne sait pas comment se fringuer parce qu’en même temps il fait pas si froid, mais en même temps, on prend quand même l’eau, un peu. Ouais… juste « un peu » ça veut juste dire que j’étais « trempée comme une soupe » comme dirait ma grand-mère, « jusqu’à ma petite culotte » comme je le qualifierai pour ma part et c’était véridique. On s’est pris une de ces draches avec Ponaine. Rien de mieux pour attaquer le week-end, non ? Idéale après une semaine de taf, la pluie du vendredi soir te garantie un bon petit week-end pyjama, surtout quand tu t’es lavé les cheveux le vendredi matin. Préoccupations de filles, vous comprendrez ou pas.


En général quand on a pris la pluie à cheval, on a juste envie de rentrer chez soi, de glisser dans un bain ou de…

La dentelle citadine s'invite sur les terrains de concours

Après vous avoir parlé d’un pantalon à presque 300 boules, aujourd’hui on respire un peu, on se détend, le banquier ne va pas se pointer chez vous avec une paire de ciseaux pour découper votre carte bleue et vous confisquer votre chéquier. Tout se passera bien. Dites-lui qu’il peut redescendre d’un étage, il sait pas ce que c’est lui, l’addiction au shopping… On devrait lui expliquer.
Bon alors, il est vrai que ce gros bâtard de soleil met un peu de temps à débarquer là… Le gars, il a cru qu’on était au mois de mars, nan? Genre je viens, mais je sais pas trop ce que je veux, donc finalement je viens pas, ou je vais peut-être tourner autour du pot pour gagner du temps... Un peu comme… Un mec ! (Oups… Pardon je m’égare !) Bon, on va pas trop éveiller les susceptibilités, parce que sinon il va jamais se pointer l’astre qui réchauffe nos coeurs (et je parle bien du soleil, pas de confusion). Ici, (à Lille - vdm) le ciel, c’est comme s’il allait neiger, sauf qu’il fait 17 degrés. Oui, 17 …

Luxe vs Budget : Le blouson mi-doudoune mi-maille

Dimanche soir presque d’été si on ne pensait pas à aller au bureau demain matin. Ah qu’est-ce que j’aime cette arrière saison comme un joli retour en juillet. Si seulement. Voilà pourquoi j’écris ce post. Le dimanche soir, c’est pas fait que pour déprimer. Quand on est une fille, pour vaincre les coups de blues, qu’est-ce qu’on fait ? Du shopping, mais oui ! Quelle belle invention qu’internet quand même. Plus besoin d’attendre que les magasins ouvrent leurs portes. Maintenant le shopping c’est où tu veux quand tu veux. Oui ton banquier n’est pas forcément ravi de cette révolution du siècle. Le mien non plus faut dire donc ne t’inquiète pas.
Alors certes, il fait encore beau et chaud. On peut encore passer ses soirées dehors. Comme je suis contente de louer un appart avec un balcon même si j’habite à l’autre bout de la France. L’autre bout par rapport à là où il fait chaud j’entends. Donc là je profite de cette jolie soirée pour vous écrire depuis ma terrasse et ça je peux vous dire c’e…