Rechercher dans ce blog

mardi 15 août 2017

Crash Test des étriers FreeJump Soft Up Pro : sensations retrouvées !

JE SAIS… Je sais… M’insultez pas, par pitié ! Ça fait à peu près 1000 ans que je dois venir écrire ici. Mais bon, vous étiez en vacances, tout ça… Je voulais pas déranger et tout. Bon en vrai, ma vie en ce moment c’est le branle bas de combat. Changement de poste (OUAAAIS j’ai eu une promotion… euh ouais, on s’enflamme pas non plus les euros font pas partie du package), déménagement de Ponaine dans sa nouvelle maison. Nouvelle maison qui me prend pas mal de temps en ce moment car j’aime bien aller filer un coup de main aux travaux c’est toujours sympa. 

Enfin BREF, avec tout ça, j’ai pas non plus arrêté de monter, ce qui est une très bonne nouvelle avouons-le. Ponaine se porte hyper bien et travaille mieux que jamais alors on croise les doigts pour la suite. Sa nouvelle pension devrait encore améliorer la chose vu qu’elle va retourner vivre dehors. Pour l’instant c’est paddock la journée et box la nuit. Je vais éviter d’étaler toute ma vie sur une page A4. 

Parlons peu parlons bien, depuis quelques semaines j’ai la chance, l’honneur et la joie de tester ces petites merveilles que sont les étriers Soft Up Pro de FreeJump. Je les aime tellement, j’arrive même pas à créer du suspens. Du coup je vais pas y aller par 4 chemins, ces étriers sont une vraies tuerie et je vais vous dire pourquoi.



Je vous fait quand même un petit état des lieux de la situation. Bon, si vous êtes des fidèles, que vous lisez ce blog depuis 5 ans et que vous attendez patiemment que je daigne bouger mon cul pour écrire un post chaque semaine, vous savez que les étriers et moi, c’est une histoire compliquée
Rendez-vous sur Hellocoton !

Posts les plus consultés