Hippique & Chic prend le tournant du Chill

 Il s’en passe des choses ici. Ou plutôt « il ne s’en passe pas » d’ailleurs car ça fait quand même une petite éternité que j’ai pas écrit (pas taper). Mais c’est pas grave. Au final j’étais un peu bloquée par mon ancienne ligne éditoriale. Déformation professionnelle toussaaaa (c'est trop se la péter de dire ça, genre je m'excuse j'ai un métier #grosboulard)... C’est vrai qu’avant ce blog c’était que du matos, mais bon, la vie suit son cours, ma vie change et la vôtre aussi et vous avez été quelques un(e)s à m’encourager à continuer comme je le voulais (merci<3), alors c’est chose faite. Je risque effectivement de perdre une partie de mon lectorat mais c’est pas si grave, il restera sans doute les meilleurs. Ceux qui partent vous savez qui vous êtes quoi... :p

Du coup je vais ouvrir cette rubrique « Mood » dans laquelle je vous partagerais mes humeurs. Waouh m c’est pas du tout prévisible ça, une rubrique mood où on partage ses humeurs, que d’originalité, la meuf revient avec un concept jamais vu ^^ Mais en vrai j’ai trop besoin de partager mes réflexions et d’avoir vos commentaires sur le sujet, et qu’on partage ça tous ensemble. Vous avez aussi le droit de vous exprimer, les commentaires sont un peu vides ici, je dis ça je dis rien.

Puis voilà c’est vrai que quand j’ai ouvert ce blog il y a presque neuf ans, être « influenceur » (mot qui n’existait pas à l’époque, pu*** on rajeunit pas) c’était pas comme aujourd’hui. On était peut être plus crédibles (surtout moins payés en fait ^^) je trouve, puis c’était pas encore un vrai métier  à temps plein où tu gagnes un salaire mirobolant. Mais c’est vrai que j’ai du mal aujourd’hui avec les placements de produits dans tous les sens, à l’heure où on devrait tous penser à avoir une consommation raisonnée et responsable. Non je n'ai pas viré bobo ecolo, mais quand même, un peu de respect pour cette planète.

Je pense que d’arrêter de monter à cheval de manière intensive et régulière ça m’a ouvert les yeux sur pas mal de choses. Oui avant j’étais de la Team "je monte à cheval et je ne parle que de cheval". En tout cas, je crois n’avoir jamais perdu de vue le fait que 90% des cavaliers sont comme moi et se saignent tous les mois pour entretenir leur cheval. On peut pas pousser les gens à la consommation h24. Après on a leur banquier aux fesses. C’est faux bien sûr, mais je sais que je vous ai fait dépenser un peu des sous. C’est vos banques qui auraient du me filer de la tune en fait. Hmm ouais, j’ai raté un concept, clairement.

Certains produits équestres valent le coup de casser la tirelire (jusqu'à l'âge ou tu dois acheter une voiture ou une maison, après c'est mort), mais pas tous. Du coup je m’étais dit que je changerais un peu ma manière de faire si je devais de nouveau tester du matériel. Autant dire que c’est pas d’actualité, j’ai perdu beaucoup d’audience, j’ai aussi complètement loupé le coche d’instagram pour des raisons professionnelles peu glorieuses mais que je ne maîtrise pas vraiment et dont je ne peux pas vraiment parler non plus. Mais un truc est sûr : je ne suis plus en vogue. Ma boite mail, est vide. Enfin, elle est pleine de spams. 

Je vais être sincère avec vous, il fut un temps, où j’arrivais à tout combiner dans ma vie : être blogueuse à succès, m’occuper de Ponaine tous les jours, faire mes études, avoir un job étudiant, me nourrir. Bon ok j’avais pas de vie sociale, enfin presque pas. Ceci dit ma vie amoureuse était bien plus trépidante qu'aujourd'hui, allez comprendre...

Aujourd’hui, je sais pas si c’est l’âge ou le manque de motivation mais je me retrouve un peu dans l’impasse avec l’impression de me noyer dans un verre d’eau. Je vis une période d'errance, surement indispensable pour trouver la bonne voie, mais tellement chiante. Dites-moi que je suis pas seule ! Et pourtant j’ai des horaires de boulot carrément flexibles, Ponaine ne me prend plus qu’une heure par jour, maxi 1h30 allez, je ne suis plus étudiante, par contre j’ai une vie sociale, enfin j’essaie tu vois. Mais bref... C'est relou d'être adulte.

Mais je vais t’avouer un truc, depuis que j’ai foutu mes deux pieds dans la vie professionnelle, il y a un truc qui a toujours posé problème : ce blog. Et j’ai toujours trouvé ça injuste de devoir faire un choix. Je n’ai jamais compris pourquoi je devais choisir entre mon projet perso passionnant et mon job passionnant. Alors que je pense pouvoir gérer intelligemment les deux. 

Quand j’étais étudiante, ce blog c’était juste waouh pour tout le monde. Et je vais te dire, j’en avais un peu rien à faire de ce qu’on pouvait dire. C’était mon projet à moi, ça m'a permis de trouver des super jobs en lien avec ma passion du cheval. Et depuis que je bosse, tout entreprise dans lesquelles j’ai pu bosser confondues, j’ai cette enclume au dessus de la tête : que vont dire mes collègues, que va t’on encore me reprocher ? Est-ce que je risque mon travail ?

De mon côté je suis une personne extrêmement peu concernée par les questions politiques et j’ai vraiment très peu compris que mon blog puisse poser problème dans chaque entreprise où j'ai mis les pieds. Je n’ai jamais vraiment compris d’ailleurs. Je n’avais pas l’impression de causer du tort. Puis j’ai compris que je ne gagnerais pas ce combat, donc j’ai arrêté de bloguer régulièrement, puis j'ai changé de voie, pour un travail qui me passionne mille fois moins. 

Tous mes jobs m'ont apporté beaucoup de choses, je vis des moments formidables avec des gens super, mais tout n’est pas rose. Mon boulot n’a jamais comblé ce vide que j’ai pu ressentir au fur et à mesure que j’arrêtais de partager ma vie équestre. Il n’a pas pu non plus m’accompagner dans ma transition lorsque Ponaine n’a plus été en mesure de travailler. Et personne n’aurait pu mieux m’accompagner que vous, qui avez suivi l’histoire de près ou de loin. L’équitation ce n’est pas quelque chose que je partage avec ma famille, ni avec mes amis proches ici à Lille, qui ne sont pas cavaliers. Et je me dis que c’est dommage de ne pas avoir pu vous le partager car je suis sûre que plein de cavaliers et de cavalières traversent cette étrange période où ils doivent arrêter de monter, par choix ou non. Je suis de ces propriétaires qui sont contraints de dire au revoir à leur passion pour accompagner leur cheval jusqu’à la fin. Je vais pas dire que ça me fait super plaisir mais c’est aussi une période de vie qui a ses moments sympas et qui a ouvert mes yeux sur beaucoup de choses. 

Puis on va pas se mentir, aujourd’hui j’ai la trentaine, j’ai ouvert ce blog il y a bientôt 9 ans, heureusement que j’ai évolué dans ma réflexion, sinon faudrait se poser des questions ^^ Mais vous avez certainement évolué vous aussi (j’espère pour vous ^^) et peut être qu’on a pas envie de parler des mêmes choses. Peut être que le dernier tapis Kentucky c’est un sujet, mais peut être que réussir à gérer le quotidien quand on a un ou des chevaux , et qu’on veut avoir une vie à côté, c’est un sujet intéressant aussi. 

Si je me dis que moins parler de produits, mais plus de « lifestyle » et « réflexions » me portera moins préjudice dans ma vie professionnelle ? Certainement ! Mais ne tirez pas de conclusions hâtive sur mon environnement de travail, car vous connaissez tous mon parcours professionnel, ce serait probablement pareil, en pire ou moins pire, dans toutes les boites à partir du moment où on travaille dans le même secteur d’activité il y a conflit d'intérêt, alors ne jetez pas la pierre. Cependant j’avais besoin de le partager car c’est assez difficile à vivre, et ça m’a bloquée plus de cinq ans, sur un projet qui à la base a fait mon succès.  

C’est donc ainsi qu’à presque neuf ans, Hippique & Chic entame un nouveau virage. Le "chill" va donc prendre la place du "chic", parce que la priorité maintenant c’est qu’on vive tous notre passion sereinement. Les chiffons ça va bien cinq minutes maintenant. Est-ce qu’on va tous devenir des hippies ? Et bien peut être. Mais rassurez vous, la police de la mode n’est jamais très loin et puisqu’on parle du dernier tapis Kentucky : et bien je le trouve pas ouf moi. Genre je l’acheterais jamais parce qu’on dirait qu’il est fait dans le tissu de canapé de ma grand tante. Et même si Ponaine est une grand mère, elle ne mérite pas ça. Bon Ponaine n’a plus la possibilité de porter une selle, problème résolu. Mais je tenais à m’exprimer sur le sujet car vraiment je ne sais pas ce qui s’est passé avec ce tapis de selle. 


Je parle de ce tapis - Photo : Sellerie Gilbert


Bon sinon je vous rappelle quand même que j’ai lâché 500 boules dans un casque en Décembre dernier, j’ai décidé qu’il resterait pas trop longtemps à prendre la poussière, donc il faudra bien que je me débrouille pour remonter à cheval. Ceci pour ma santé mentale, et le bien être de mes proches qui doivent désormais supporter mon humeur de merde. Oui parce que monter à cheval contribue à 70% à mon bien être. A la louche hein, genre t’as cru que j’avais vraiment calculé ?

Allez le bureau des joies et des pleurs est ouvert, balancez-moi vos commentaire de cavaliers qui essaient d’avoir une vie en toute sérénité sous ce post, je vous réponds :)

Bisous les gens à très vite. 

PS : Comme je suis une blogueuse toute pétée j’ai pas de photos dignes de ce nom à vous partager. Déso pas déso.

Commentaires

  1. Moi aussi j'ai vieilli (mais je ne sais pas si j'ai tant évolué que ça... Bon si un peu quand même je suis déjà passée deux fois chez le notaire pour l'achat d'une maison puis pour faire un testament... Dans le genre mega adulte pleine de responsabilités on est bien quand même non ?! 😝).
    Bientôt la retraite pour ma polaide (je suis méchante mais bon ponaine est déjà pris !) également mais bon j'ai eu un coup de folie pendant le confinement alors je me suis dis que tant qu'à avoir une petite vieille ça serait sympa d'avoir une petite jeune aussi et me voilà avec un bébé poney de 6 mois (mais j'habite plus à la campagne que toi alors j'ai moins de vie sociale donc je me dis que ça passe 😅) !!
    Je ne sais pas si tu peux mais une petite rubrique en plus "soins gériatriques" moi ça m'intéresse parce que la ponaine a l'air d'être soignée au top 😉 avec des produits naturels et tout (oui passé 30 ans on se découvre un petit côté hippie je crois) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces mots :)
      Si je m'écoutais je serais déjà loin à la campagne avec Ponaine dans mon jardin... Trop cool que tu aies craqué moi j'aimerais vraiment mais je ne peux assumer deux chevaux financièrement malheureusement.
      Je prends note pour les soins gériatriques ^^ je vais bosser là dessus :)
      A très vite :)

      Supprimer
  2. Merci pour ce post. Je comprend ta situation de manière différente mais je comprend. Bientôt 30 ans et maman de 3 jeunes enfants j’ai du mettre entre parenthèse ma passion, j’ai pas monté depuis.... ouf je préfère ne pas compter!
    Bon j’ai qd même réussi à faire craquer mon mari et on a acheté une miniponaine l’année dernière pour faire monter nos enfants. Du coup je vis ma passion mais différemment. Et étant maman de 3 garçons très différemment la passion. En gros le pansage dure 30 secondes chez eux.
    Bref, je ne désespère pas de remonter mais je me dis que c’est pas pour de suite.
    Bon tout ça pour dire que je suis toujours ravie de te lire, j’aime beaucoup ta manière d’écrire et je crois que tu parlerai foot ça pourrais m’intéresser ! (J’ai bien dit que ça pourrais, mais si tu continu parler canasson c’est qd même beaucoup mieux ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouh 3 enfants ! Quel boulot !!! Trop génial que tu aies pu faire entrer une ponaine dans ta vie, car je crois qu'on en a tous besoin. C'est clair que c'est dur d'arrêter de monter, on a l'impression de faire un sacrifice tellement énorme, mais qui n'est pas toujours compris par l'entourage. Je te souhaite plein de bonheur avec toute ta petite tribu et garde la pêche 🍑 !

      Supprimer
  3. Moi j’ai suivi ton histoire plus ou moins de loin et j’aime bien l’histoire de ponaine :) ! J’ai vécu la même phase de mise en retraite avec ma jument quelques années avant vous et ça m’a fait sourire de voir exprimer tout ce que j’avais vécu avant ... ma jument et moi, même si ça a prit le temps qu’il fallait (et tant bien que mal), avons bien acceptées cette nouvelle vie et j’ai eu la chance d’avoir une très jolie pouliche de ma jument pour assurer la relève d’ici quelques années.
    Alors en effet, gérer les finances, les juments, la dispo, vie sociale, le pro, les amours et tout et tout c’est pas de tout repos mais ça se fait bien ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la chance d'avoir une pouliche 💓 j'aurai rêvé d'avoir un bébé de Ponaine, mais bon ça m'aurait encore fait un nain sur les bras 🤣 c'est vraiment pas simple ce passage là mais au final on vit des trucs avec nos chevaux qu'on a jamais vécu avant. Perso je suis trop heureuse d'entendre Ponaine hennir quand j'arrive maintenant et en vingt ans elle n'avait jamais fait, et c'est mon petit plaisir de me dire qu'on ne vit plus que des moments de plaisir ensemble, on ne se met plus la pression l'une l'autre.
      Mais oui la vie est un gros bordel, et en même temps, on est pas là pour attendre que ça se passe, autant faire plein de trucs, même si parfois ça devient la merde, c'est sûrement pour une bonne raison :)
      A très vite et merci pour tes mots ! Bisous

      Supprimer
  4. Tellement agréable de te lire à nouveau !
    Et aussi agréablement surprise qu'il puisse encore y avoir des commentaires sous des articles de blog (tu la sens la blogueuse désespérée ?)
    Je trouve ça enrichissant de lire ce recul, cette analyse que tu fais sur ces années passées ! Quelle évolution !
    J'ai l'impression qu'on y arrive tous à se questionner sur sa consommation (bien que pas encore assez dans le milieu du cheval, mais on est en retard sur tout 😂 )

    En tout cas, j'ai hâte de te lire à nouveau.

    AnnSo, toujours blogueuse, toujours en club mais nouvellement freelance après des années d'errance professionnelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah purée il faut qu'on parle d'errance professionnelle alors ^^
      Je suis aussi surprise de lire autant de mots d'amour sous ce post et vraiment c'est trop cool ! Moi je suis persuadée qu'il faut revenir aux fondamentaux, instagram c'est bien, mais en termes de SEO ça va pas, puis on peut pas s'exprimer librement genre moi, me limiter à 2200 caractères, c'est de la torture mentale mouahahah
      Allez, force et honneur aux blogueuse ! Bisous

      Supprimer
    2. C'est Sophie au fait, je suis en mode anonyme mouahahah

      Supprimer
    3. Ahah je m'en suis doutée 😉

      Ah ben quand tu veux pour mettre en commun nos errances et aventures pro ! J'en ai de belles à partager !

      Je suis d'accord avec toi sur le fait de revenir aux fondamentaux. J'ai jamais réussi à lâcher mon blog parce qu'en effet, on y est beaucoup plus libre de s'exprimer. Et puis c'est un espace qui nous appartient contrairement à Insta. Sans compter que même si nos tergiversions tenaient en 2200 caractères, peu les lisent, trop occupés à swiper et à regarder les images comme dans les livres quand on était petit (sans vouloir être médisante ou quoi !)

      Longue vie aux blogueuses !
      Bisous

      Supprimer
  5. I FEEL YOU ! <3

    La trentaine approche et parfois je regarde derrière mon épaule et me rappelle de mes années étudiantes où je cumulais la fac, un job, une DP, un début de vie amoureuse, le blog, une vie sociale... alors que maintenant je peine à maintenir ma vie à flot avec juste mon boulot, mon cheval et le quotidien ahah. Faut croire que plus on a de temps, moins on en a (où alors j'ai plus la même énergie car j'ai pris un coup de vieux. Moche).

    Je me retrouve aussi dans "le moment d'errance" ; j'ai l'impression d'être à une période charnière de ma vie où il faut faire des choix mais en même temps je ne sais pas trop où aller, je me cherche, m'éparpille et me fatigue. J'ai un job sympa mais qui ne me comble pas tout à fait. Je rêve souvent "d'autre chose" mais je ne sais pas quoi. Enfin si : si je ne souffrais pas du syndrome de l'imposteur je me lancerai surement à mon compte où me mettrait à fond dans l'écriture. Ou si je n'avais pas de crédits et de factures à payer (ouais t'as vraiment raison : c'est nul d'être adulte) je penserai reconversion. J'ai envie en tout cas de me rapprocher du cheval au niveau professionnel et de faire quelque chose qui m'épanouie.

    Bref, je sais pas trop à quoi rime ce commentaire enfaite. Juste un partage de sentiment et un fort encouragement à ne pas lacher les projets qui te tiennent à coeur et à t'autoriser à t'exprimer comme tu le souhaites !
    Je fais ma Grand Mère Feuillage avec mes conseils (vus et revus), mais ils résument l'essentiel et j'essaye de les appliquer moi-aussi. Je m'intéresse de plus en plus au développement personnel. J'essaye de prendre du temps pour moi et je lutte pour en conserver pour les activités qui me font du bien : l'écriture, la lecture, la photo, la création quelle qu'elle soit. J'essaye de me remettre à fond sur mon blog car c'est mon projet perso, ma petite fierté. J'aime tellement écrire, je me passionne dans mes recherches, je suis excitée quand je planifie mes posts sur les réseaux sociaux et j'adore partager mon quotidien avec ma petite communauté Instagram ! Ce blog, il a souvent été un plus sur mes CV (même s'il m'a pas permis de bosser dans le milieu l'ingrat) et il m'a tellement apporté jusque-là.

    Re-bref, you go girl ! Moi je suis admirative (et un poil jalouse !) de ton parcours et je suis certaine qu'on sera encore nombreux au rendez-vous malgré ce tournant Chill. Moi en tout cas je le serais (#fandela1ereheuresurlaFFE) ;)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai testé pour Vous : L'Amortisseur Ogilvy Half Pad

J'ai trouvé la petite parka parfaite pour l'équitation !

Quel casque vous faut-il ?